Fired!, une autre petite perle vue ce week-end

Fired!Dans la série les films que vous n’irez pas voir au ciné, Fired! a peut-être une petite chance de sortir en France (encore que si l’on en croit la fiche allocine.fr du film, cette chance soit des plus réduites. Rassurez-vous bon peuple, amazon est là pour vous faire découvrir cette petite perle documentaire. (à vrai dire il vous faudra patienter jusqu’au 5 juin, date de sortie officielle du DVD (zone 1) et si vous êtes trop impatients, vous pouvez toujours le chercher… ailleurs mais je vous ai rien dit).

Quoiqu’il en soit, le film commence avec sa scénariste, Annabelle Gurwitch, se faisant virer de la production d’une pièce par Woody Allen (dont je ne vais pas vous faire l’injure d’inclure un lien vers sa fiche IMDb, faut pas pousser), et plutôt que de sombrer dans la dépression notre héroïne décide d’en tirer une expérience positive. Elle commence à interroger autour d’elle ses amis comédiens, et bientôt en tire un spectacle (joué à L/A., repris à New York, annuellement avec de nouveaux intervenants), qui deviendra un livre, puis plus tard ce film.

On s’est tous fait virer un jour ou l’autre, d’une manière plus ou moins propre, plus ou moins drôle. Tout le monde est à même de ressentir ce que raconte les personnes dans ce film, parce que la même chose nous est arrivé. Mais quoique qu’amusant cette satire ne se limite pas à ça. Certaines interviews font froid dans le dos. On en apprend ainsi davantage sur les méthodes utilisées par les gens dont c’est le métier de virer les autres, voire le métier de les virer et de les rendre heureux de l’être. Ça laisse à penser…