Un dessin de Pénélope Jolicoeur

le dessin est là:

Moui, ça pue…

M’enfin en janvier 2008, faudra remplacer PMU par « la rue », vu que ce sera le dernier endroit où nous autres drogués auront encore le droit d’en griller une. Enfin… jusqu’à la prochaine loi.

Je pense que ça commencera par l’interdiction dans les jardins publics et dans un périmètre d’un kilomètre autour des lieux d’enseignement (pour pas enfumer les têtes blondes, enfin voyons, soyez raisonnable vous voudriez pas faire du mal au enfants), avant l’interdiction pure et simple dans tout lieu autre que son domicile.

Et puis la loi se durcira, et il faudra bientôt disposer d’un appareil spécial chez soi, pour être autorisé à fumer sans risquer d’enfumer ses voisins. Les cigarettes ne seront alors plus vendues que sur la production d’un certificat délivré par la préfecture de police, après vérification que l’appareillage adéquat a bien été installé.

Le permis de fumer sera alors soumis à une visite médicale (non remboursée par la SS) périodique de vous et de tous vos proches et pourra vous êtes retiré sans autre forme.

Bientôt, on établira des ZDF (Zones Domiciliaires Fumeur) loin de la périphérie des grandes villes, seuls endroit où les drogués du tabac seront autorisés à habiter (entre eux). Des contrôles seront effectués aux sorties de ces zones par des milices d’Etat chargées de s’assurer que les fumeurs n’essaient pas de faire sortir en douce le produit interdit de la zone pour en fumer une ailleurs qu’a un endroit autorisé.

Une fois ces restrictions bien entrées dans les moeurs, il deviendra simple de procéder à l’interdiction totale, et d’appliquer de lourdes peines de prison aux contrevenants, puis de rétablir la peine de mort pour les trafiquants de tabac.

Moi je m’en fous, je serais mort avant d’une des multiples affections provoquées par la consommation effrénée de l’herbe à Nicot, ayant joyeusement empuanti l’atmosphère autour de moi tout au long de mon existence, sans aucun remords ni aucun égard pour les nombreuses victime de cancer du poumon que j’aurais infectées à cause de ma répugnante habitude.

Fidèle à moi-même, je refuserais de me faire enterrer, préférant de loin la crémation, en compagnie d’un dernier paquet de cigarette qu’on aura placé sur ma requête dans mon cercueil. Je partirais alors en fumée et en cendres et mon seul regret sera alors de ne pouvoir empuantir une dernière fois ces putains de non-fumeurs qui m’auront fait chier toute ma vie.

Comments closed

  1. Pénélope · 12 août 2007

    Ouh la, tu sais, moi je m’en fous bien qu’on interdise le tabac dans les cafés. Je disais juste que le tabac ça imprègne les fringues. Faut pas me prêter des propos aussi tranchés, chacun fait ce qu’il veut, je m’en fous un peu ! (j’ai quand même fumé pendant 7 ans, je vais pas cracher dans la soupe !)
    Mais j’ai remarqué que c’était la mode, de prendre tout avec gravité !

  2. fievres · 12 août 2007

    Arf, je ne te prêtais pas de propos tranché.

    C’est la mode de foutre les fumeurs au ban de la société, Ça fini par m’agacer et j’ai juste voulu m’amuser un peu à pousser la logique au bout d’elle-même avec un brin d’ironie (et je ne l’ai pas fait chez toi pour ne pas y lancer un débat qui n’y avait pas sa place).

    Cela dit, je te concède que en effet, la fumée de clope ça imprègne et ça pue, j’en sais quelque chose, malgré mes narines insensibilisées par des années de tabac 🙂

  3. cadco · 13 novembre 2008

    Génial ce texte, j’adore….

    L’humour sur des lois qui passe et qu’on arrive pas à justifier réellement, c’est toujours bon et utile 😉

    merci