Mieux vaut entendre ça qu’être sourd, mais tout juste…

J’ai relevé dans un gratuit ce matin un extrait du discours de Nicolas Sarkozy évoquant l’attitude du président polonais à propos de la ratification du traité de Lisbonne :

« …Il a donné sa parole, une parole, ça doit s’honorer, c’est une question de morale ».

On appréciera l’ironie de la déclaration deux jours après que le même Nicolas ait, sans état d’âme particulier, renié la parole donnée par la France aux anciens activistes des Brigades Rouges réfugiés en France et confirmé (à grand renfort médiatique) l’extradition de Marina Petrella.

Le respect de la parole donnée est de toute évidence une notion sujette à de multiples interprétations dans l’esprit de monsieur Sarkozy.

4 Comments

  1. Alexandre B. · 11 juillet 2008

    C’est comme de dire au président Tchadien en lui donnant cette grande leçon de démocratie que quand on est démocratiquement élu, on ne peut faire n’importe quoi.

    La démocratie sarkozyste existe bien, mais en dehors de la France. Amusant.

    http://capitulaires.wordpress.com/

  2. homéo · 14 juillet 2008

    Moi j’en viens à me demander si le Nabot n’est pas une marionnette manipulée par d’autres personnes et que, tel Bush, de temps en temps on le laisse dire des trucs tout seul, et ces trucs c’est des conneries !
    ch’ais pas vous trouvez pas ?

  3. Fremen · 14 juillet 2008

    « le respect de la parole » Ah Ah Ah…
    Le petit Nicolas, est digne d’être comparé à un personnage shakespearien. Je le verrais bien, dans la Tempête, jouer Antonio, le frêre fourbe et traitre de Prospéro.

    Il m’en souvient de l’avoir vu planter le Chirac pour Balladur, il y a quelques années lors d’une campagne présidentielle, une lame bien épaisse dans le dos du Jacques. Mais celui avait le cuir tanné à l’époque.

    Le Nicolas, c’est la forfaiture, le mensonge et la démagogie incarnés. .. Menteur, donneur de leçons et cynique, ça c’est sûr.

    Je m’égare, je m’égare… Le drame, c’est que la vraie vie en France, c’est pour beaucoup de gens, autre chose qu’une tragicomédie en 5 actes, et que le comédien Sarko, à force de le voir à l’affiche tous les jours…

  4. milliejolie · 19 juillet 2008

    nicolas et ses bonnes blagues… pffffffff allez, 4 ans encore.