Qui a dit un blog consacré au ciné ?

Evidemment, je vois beaucoup de films, et il me démange de parler de certains, C’est vrai que là, je viens d’en commenter trois de suite, et qu’il y en aura surement d’autres au fil du temps. (et c’est vrai que dans les liens sur le côté, pas mal d’entre eux sont consacrés au cinoche. Bon, et alors. J’aime ça. Trop sans doute. À la fête du cinéma, je suis à peu près capable de passer d’une salle à l’autre depuis la première jusqu’à la dernière séance trois jours de suite.

C’est du reste assez marrant. Essayez de voir dix films d’affilée, laissez passer 24 heures et voyez ce qui surnage. Avec de la chance, vous vous souviendrez d’un, peut-être de deux. Et si vous n’avez pas de bol, vous vous serez enfilé une suite de nanars sans intérêt qui n’auront eu d’autre résultat que de vous faire exploser le budget aspirine.

À propos de nanars, j’en ai récemment vu un paquet. Je les sépare en deux catégories, les franchement insauvables, et les marrants par inadvertance. Il va sans dire que ma préférence va à ces derniers, mais curieusement, je n’ai rien vu de recommandable ces temps derniers. (Et j’ai vu un paquet de grosses bouses dont l’innommable 88 minutes. (pourtant sur le papier ça promettait : Jon Avnet à la réalisation, Al Pacino dans le rôle principal, eh bien non, c’est plat, fade, ennuyeux, mal filmé, monté avec un ciseau à ongles rouillé, pas palpitant pour deux sous : n’y allez pas, moi en tous cas je suis bien content de ne pas avoir payé ma place. En plus c’est de la pub mensongère, le film dure 110 minutes, au moins 22 minutes de trop. Si vous me croyez pas vous pouvez aller voir la critique sur Mcinema. Ils lui donnent deux étoiles, je les trouve bien gentils)

Et merde voilà que je recommente un autre film, au fil d’une digression, m’enfin bon. To be continued…